Célébration de la journée internationale des Forêts en Guinée par l’ONG FEDEP

29472178_10212221835040821_4210952791726816379_nAdoptée le 21 mars 2012 par l’Assemblée Générale des Nations Unies, la journée internationale des forêts est l’occasion de célébrer la  forêt dans sa diversité et de faire prendre conscience de l’importance des différents types de forêts. Le thème de cette année est ‘’Forêts et Villes Durables’’.

Pour commémorer cette date, L’ONG Femmes, Pouvoir et Développement-FEDEP a célébré la journée mondiale des forêts au Jardin Botanique de la Camayenne le 21 mars 2018.

En tant qu’organisation accréditée par la convention des Nations Unies pour  la lutte contre la désertification et la sécheresse (CNULD), nous nous engageons pour la protection des forêts.

Selon des estimations, 6 milliards de personnes, l’équivalent de 70% de la population mondiale, vivront dans des villes en 2050. Mais l’urbanisation croissante ne doit pas nécessairement être synonyme de villes polluées. Cette année, la célébration de cette Journée est consacrée aux forêts et aux villes durables, sous le slogan « Faisons de nos villes des lieux plus verts et plus sains, où il faut bon vivre ! » source FAO

La ministre de l’Environnement, des Eaux et Forêts, Mme Assiatou BALDE a pris part à cette célébration qui a mobilisé les médias, les acteurs de la société civile, les corps des conservateurs de la nature.

 Dans son discours de circonstance, elle indiqué ‘’ Nous invitons les citoyens à prendre davantage conscience du rôle et de l’importance des arbres et des forêts tant sur le plan écologiste que sur le plan social au niveau des villes.  Les forets ont une grande importance de capacité de stockage du carbone contribuant ainsi à atténuer les effets du changement climatique’’.

La ministre, invite les citoyens à planter un arbre dans chaque concession pour élargir l’espace vert dans les villes « L’avenir de nos villes et villages dépendent en grande partie de l’existence  de l’espace vert qui sont des poumons purifiants l’air, atténuant les effets du changement du climat et chacun doit s’y employer en plantant dans chaque concession des arbres, contribuant à la création et à la protection des forêts urbaines et péri urbaines qui sont dans état de dégradation poussée » suggère-t-elle.

29511112_10212222029485682_6684588187791564587_n

Présidente de l’ONG Femmes, Pouvoir et Développement- FEDEP, Fatoumata Chérif a donné quelques pistes pour sauvegarder nos forêts.

D’entame, l’activiste précise que les femmes doivent être une avant-garde contre le changement climatique. Pour ce faire il faut une prise de conscience mais aussi interdire la coupure abusive des bois « il faut l’interdire et sanctionner, on a des corps conservateurs de la nature qui méritent d’être outillés pour leur permettre d’aller sur le terrain pour exercer leur rôle de gendarme de l’environnement. Les populations doivent prendre conscience il faut qu’elles reboisent, que la loi Fria revienne à l’occasion de chaque activité qu’on plante des arbres. Il faut qu’on voit des arbres dans la ville » suggère-t-elle.

Pour le cas des sociétés minières, Fatoumata Chérif estime qu’il faut limiter la dégradation des sols « elles doivent limiter la dégradation des sols et les restaurer une fois dégradée. Lorsqu’une superficie de terre est dégradée, il faut normalement restaurer deux fois cette superficie, parce que si vous déplacez un agriculteur d’une zone à une autre il sera obligé d’aller ailleurs non seulement habiter là-bas, mais aussi y cultiver. Donc il va doublement dégrader le sol, c’est leur rôle de responsabilité sociétale environnementale. Cela ne peut se faire que lorsque la loi est appliquée » tranche-t-elle.

A l’occasion, des visites de terrains ont été organisées pour sensibiliser les populations sur l’importance des forêts.

cl

Bâti sur 12 hectares, ce jardin d’essai de Camayenne est un héritage de la colonisation française, du temps du premier gouverneur Noël Ballaye, vers 1898, a confié Elhadj Ousmane Bangoura, jardinier à la direction nationale des eaux et forêts affectueusement appelé ‘’Ami de la Nature’’.

A ce jour, la superficie de ce jardin est d’hectares. Malgré le manque de restauration, beaucoup d’espèces rares centenaires résistent au temps. C’est par exemple le cas du mangoustanier importé des îles Moluques, dans le Pacifique.

Des plaidoyers ont faits à l’endroit des Gouvernants pour la mise en place de solutions alternatives pour rationaliser l’utilisation du charbon de bois, aux sociétés minières pour la restauration des sols et à l’Assemblée Nationale pour la vulgariser des lois portant protection de l’environnement.

Des vidéos  d’engagement ont réalisées avec des leaders d’opinion influents

L’ONG FEDEP compte faire des sensibilisations seront faites dans des écoles sur l’importance du reboisement.

Des reportages ont publiés sur les medias : radios, télés, sites, journaux, réseaux sociaux

Reportages Sites Internet

http://www.actu-elles.info/fatoumata-cherif-cette-jeune-guineennne-tour-monde-profesionnel/

http://guineedecalee.com/scelle-bras-chiants-de-fournee-internationale-forets/

http://guineematin.com/actualites/environnement-fatoumata-cherif-passionnee-de-nature-sexprime-a-coeur-ouvert-a-loccasion-de-journee-mondiale-forets/

http://guineematin.com/actualites/jardin-botanique-de-camayenne-ministre-assiatou-balde-veut-preparer-releve/

http://kalenews.org/journee-internationale-des-forets-que-faut-il-pour-sauvegarder-les-forets/

http://actualitefeminine.com/journee-internationale-forets-ministre-de-lenvironnement-invite-citoyens-a-planter-arbres-foyer/

http://actualitefeminine.com/journee-internationale-forets-lactiviste-fatoumata-cherif-donne-pistes-de-solution-preserver-forets/

http://guineeminesnature.com/degradation-sol-message-societes-minieres/

http://guineeminesnature.com/conservation-de-nature-foret-a-place-dautres-activites-fatoumata-cherif/

http://guineeminesnature.com/mangoustanier-larbre-etait-interdit-aux-noirs/

http://guineeminesnature.com/plante-premier-rejet-bananier-venu-de-france-specialiste/

http://agpguinee.com/fichiers/livre.php?code=calb25024&langue=fr&type=rub17

http://www.kankan24.com/guinee-la-journee-internationale-des-forets-celebree-sous-le-theme-les-forets-aux-services-des-villes-durables/

Reportages Radios

https://soundcloud.com/user-431131549-642253952/reportage-de-la-radio-horizon-fm-sur-la-journee-internationale-des-forets

https://soundcloud.com/user-431131549-642253952/journee-mondiale-des-forets-reportage-radio-parlementaire

Reportages Télévisés

RTG: https://youtu.be/jo_2-bBvXN0?t=427

Evasion TV: https://youtu.be/b0UIZe3v8DU?t=1307

Facebook Direct Live:

https://www.facebook.com/676479229109858/videos/1682651508492620/?hc_ref=ARRBngVuiEKQjVNKtKMXT13rttatbTjySJwiLHu01mMpd8W2ELWjHOV8lU5vuiS_yvM&pnref=story

https://www.facebook.com/676479229109858/videos/1682606658497105/?hc_ref=ARSshwbX6zJm23AAePK2BUJuZx8UwpwkvClGSG_MLZczuNfPSYZ-pnhsG4M7bj9or5A&pnref=story

https://www.facebook.com/676479229109858/videos/1682610735163364/?hc_ref=ARSkwMijXBSSiuqzBQa7xsVxLNEBgHsgP0mNrhsAUloIYAtGQJQUl_nrR8HbooWxnvA&pnref=story

MEEF : DÉCLARATION DE LA MINISTRE DE L’ENVIRONNEMENT, DES EAUX ET FORETS A L’OCCASION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES FORETS

 ‘’Conakry, le 21 Mars 2018 – ASSIATOU BALDE S’EST ADRESSE AUX GUINÉENS A L’OCCASION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES FORETS CE MERCREDI 21 MARS 2018. DANS L’ENCEINTE DE LA DIRECTION NATIONALE DES EAUX ET FORETS SIS A CAMAYENNE CONAKRY.

 Mesdames et Messieurs, Chers Compatriotes,

Aujourd’hui nous célébrons la journée internationale des forêts, un événement de grande portée environnementale.

 Vous vous souviendrez qu’en 2012, l’Assemblée Générale des Nations Unies a proclamé le 21 mars comme journée internationale des Forêts. Cette journée est l’occasion de célébrer, de magnifier le rôle et l’importance de la forêt dans sa diversité à l’échelle mondiale.

Le thème de cette année est « Forêts et Villes Durables ».

Les pays sont engagés à fournir des efforts pour les villes vertes, sensibiliser l’opinion sur la nécessité de préservation et de protection des écosystèmes forestiers dans les cités. Une ville ne doit pas être bâtie seulement avec du béton et du fer. Les arbres doivent impérativement avoir leur place pour créer une harmonie et une beauté paysagère rendant ainsi le milieu frais et doux avec de l’air purifié sans oublier le côté esthétique.

 En ce jour, nous invitons toutes les citoyennes et citoyens guinéens à prendre davantage conscience du rôle et de l’importance des arbres et des forêts tant sur le plan écologique que sur le plan social au niveau des villes.

 Il est établi qu’au niveau des villes, les forêts ont une grande capacité de stockage du carbone, contribuant ainsi à atténuer les effets du changement climatique. Un des aspects moins perçus est que les forêts, les arbres contribuent à atténuer la pollution sonore émanant du bruit de la circulation, des engins roulants et des industries de proximité.

 Aussi les espaces verts urbains et périurbains sont des lieux privilégiés pour les activités sportives et culturelles. Ils doivent aujourd’hui, caractériser nos villes et nos villages.

 Mesdames et Messieurs,

 Nous savons que la bataille contre le changement climatique ne peut être gagnée sans les forêts du monde. Le succès de la transition vers des économies vertes, exploitant rationnellement les ressources naturelles dépendra des ressources forestières.

 La qualité de vie des populations urbaines et rurales est étroitement liée à leur capacité de jouir d’une nourriture saine, d’eau potable et de loisirs. En Guinée, les forêts peuvent contribuer largement à tous ces services. Reconnaître la valeur et l’importance des forêts pour la société et établir des politiques éclairées aptes à assurer que cette valeur soit protégée, maintenue et renforcée, sont des tâches qui incombent aux décideurs, à la société civile et à toutes les parties prenantes.

 En dépit de l’existence d’un cadre juridique cohérent à travers les différentes lois et leurs textes d’application, le processus de dégradation de nos ressources forestières s’accélère d’une manière inquiétante. Nos forêts urbaines et périurbaines sont la proie privilégiée des citoyens dans nos villes. Les constructions d’habitation sont faites même dans les domaines publics maritimes qui sont en fait des domaines classés avec un statut tout particulier.

 Avec l’évolution de la demande sociale, les pratiques forestières ont fait l’objet de profonds changements au fil du temps, jusqu’à mettre en cause l’existence des espaces boisés dans nos villes.

 Je reste persuadée qu’avec l’appui et l’engagement soutenus de tous, nous pouvons changer l’image de nos villes avec une vision futuriste.

 Pour terminer, je suis convaincue que l’avenir de nos villes et de nos villages dépend en grande partie de l’existence des espaces verts qui sont des poumons purifiant l’air, atténuant les effets du changement climatique. Chacun doit s’y employer en plantant dans chaque concession des arbres, en contribuant à la création, à la protection des forêts urbaines et périurbaines qui sont dans un état de dégradation poussée. C’est seulement par cette voie que nous pourrons conférer à nos villes, un caractère durable.

 Je vous remercie.

 Assiatou Baldé

Ministre de l’Environnement, des Eaux et Forêts’’

Quels liens entre forêts et villes durables ?

  • Les forêts et les arbres, de par leur capacité à stocker le carbone, contribuent à atténuer les effets du changement climatique dans les zones urbaines en périphérie.
  • Les arbres adoucissent les conditions climatiques locales et contribuent ainsi à réduire de 20 à 50 pour cent la consommation d’énergie destinée au chauffage.
  • En plantant des arbres à des endroits stratégiques en zone urbaine, on rafraîchit l’air (jusqu’à 8°C en moins), ce qui se traduit par une réduction de 30% des besoins en climatisation.
  • En ville, les arbres constituent d’excellents filtres de l’air puisqu’ils éliminent les particules fines et les polluants nocifs présents dans l’atmosphère.
  • Les arbres atténuent la pollution sonore en abritant les habitations du bruit provenant des routes et de zones industrielles qui les entourent.
  • Grace aux fruits, aux fruits à coque, aux feuilles et aux insectes qu’elles trouvent dans les arbres urbains, les populations locales sont en mesure de produire des aliments et des médicaments soit pour leur consommation personnelle, soit pour les vendre afin de se procurer un revenu.
  • Les combustibles ligneux provenant des arbres urbains et des plantations forestières à la périphérie des villes constituent une source d’énergie renouvelable pour la cuisson et le chauffage, ce qui amoindrit la pression exercée sur les forêts naturelles et réduit notre dépendance à l’égard des combustibles fossiles.
  • Les forêts dans les zones urbaines et en périphérie contribuent à filtrer et à réguler l’eau, permettant ainsi à des centaines de millions de personnes d’avoir accès à une eau douce de qualité. Les forêts protègent également les bassins versants et préviennent les inondations du fait que les arbres stockent l’eau dans leurs parties aériennes et dans le sol.

vie terrestreLA PROTECTION DES FORETS OBJECTIF 15 DES OODS

Objectif 15 : Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable, gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, enrayer et inverser le processus de dégradation des sols et mettre fin à l’appauvrissement de la biodiversité

Les forêts recouvrent 30 % de la surface de la planète, assurent la sécurité alimentaire et fournissent des abris, et sont essentielles pour lutter contre le changement climatique, protéger la biodiversité et les foyers des populations autochtones.

 Chaque année, 13 millions d’hectares de forêts sont perdus tandis que la dégradation continuelle des zones arides a conduit à la désertification de 3,6 milliards d’hectares.

La déforestation et la désertification – causées par les activités humaines et le changement climatique – posent des défis majeurs au développement durable et ont des répercussions négatives sur la vie et les moyens de subsistance de millions de personnes qui luttent contre la pauvreté. Des efforts sont déployés pour gérer les forêts et combattre la désertification.

KIT DE COMMUNICATION  SUR LA JOURNEE DES FORETS:

Lien du spot officiel :

Hashtag officiel : #IntlForestDay

Hashtags secondaires: #ONGFEDEP #GREENCHALLENGE #GUINEE #UNCCD

Envoyez-nous vos photos et vos vidéos pour publication sur nos différentes pages de réseaux sociaux

Enregistrez une video de 30 secondes pour parler de l’importance de la forêt et publiez-les sur les réseaux sociaux

#GreenChallenge

Je suis Ambassadeur du Développement Durable

Je protège les Forêts

Je participe aux actions de reboisement

J’utilise des sources d’énergies renouvelables

Si vous êtes enseignant, parler de l’importance des forêts à vos élèves, faites leur dessiner des arbres et primer le plus beau dessin

 Banderole de l’évènement ONG FEDEP

https://fr.slideshare.net/fatmatacherif/la-journee-internationale-des-forets-celebree-par-long-fedep-guinee

PARTENAIRES

Le Ministère de l’Environnement, des Eaux et Forêt (MEEF) à travers la Direction Nationale des Eaux et Forêts

#GreenChallenge #EarthGuinea  #SelfieDéchets  #FemmeVision2030 

 

Contacts des organisateurs:

Fatoumata CHERIF, Présidente de l’ONG Femmes, Pouvoir et Développement-FEDEP, Administratrice du Site Earthguinea.org

Email: fatiiche@gmail.com

Email ONG: Ongfedep@gmail.com

Email site: earthguinea@yahoo.com

Publicités
Cet article a été publié dans SOCIETE CIVILE. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s