L’ONG FEDEP reçoit CARREFOUR INTERNATIONAL dans ses locaux

CI

En visite de prospection en Guinée, le Représentant de CARREFOUR INTERNATIONAL, M Babacar SAMB a effectué une visite de courtoisie à l’ONG FEMMES, POUVOIR ET DEVELOPPEMENT-FEDEP dans ses locaux sis à Almamya, Commune de Kaloum.

L’objectif était d’échanger sur un éventuel partenariat entre les deux structures dans le cadre de son programme de coopération volontaire (PCV) 2020-2027 soutenu par Affaires mondiales Canada. Ce programme vise à contribuer à l’amélioration du bien-être économique et social des personnes les plus pauvres, les plus marginalisées et les plus vulnérables, en particulier les femmes et les filles, en vue de contribuer aux objectifs de développement durable (ODD).

51705721_10214413010098828_8991904356508893184_n.jpgM. Babacar Samb (Représentant Carrefour International au Sénégal) & Fatoumata Chérif (Présidente de l’ONG Femmes, Pouvoir et Développement-FEDEP)
51874797_10214413013058902_6014493496319148032_n (3)

M. Babacar Samb et Aboubacar TOURE (Assistant Administratif/Chargé Information à l’ONG FEDEP/)

Carrefour International est une canadienne qui intervient en Afrique (Sénégal, Burkina, Togo, Ghana, Tanzanie et Eswatinie) et en Amérique Latine (Bolivie).  Elle pilote des programmes innovateurs qui ont pour but d’accroitre le leadership des femmes et des jeunes, de faire la promotion des droits des femmes et des filles et de renforcer l’autonomisation économique des femmes et des jeunes.  Ses activités portent sur le renforcement organisationnel, la mise en œuvre des programmes et le dialogue politique.

 

En savoir plus sur Carrefour international

Nous pilotons des programmes innovateurs qui visent à prévenir la violence et les abus, à soutenir les entreprises collectives et de petite taille qui génèrent des revenus durables pour les femmes, les jeunes et les personnes pauvres en milieu rural, et à travailler en collaboration avec des organisations de femmes afin d’éduquer les filles et les femmes sur leurs droits et les aider à participer au pouvoir dans leur communauté.

AMÉLIORER L’AUTONOMIE ÉCONOMIQUE DES FEMMES ET DES JEUNES

Les volontaires de Carrefour International travaillent en collaboration avec des partenaires locaux afin de renforcer des entreprises collectives et des petites entreprises dirigées par des femmes et des jeunes. La pauvreté et le chômage touchent les femmes et les jeunes de manière disproportionnée. L’Afrique possède la population la plus jeune et dont la croissance est la plus rapide au monde. Grâce à des initiatives économiques comme la fabrication de savons, l’élevage de petits animaux, l’apiculture et le maraîchage, les femmes et les jeunes arrivent à tirer un revenu durable de leur travail, ce qui leur permet d’accroître leur propre sécurité alimentaire et celle de leur communauté, ainsi que d’acquérir des compétences en leadership. Investir dans l’autonomisation économique des femmes et des jeunes, c’est investir dans l’éradication de la pauvreté et la croissance économique pour tous.

POURQUOI CE PROGRAMME

Des normes traditionnelles et des pratiques discriminatoires restreignent l’accès des africaines à la terre et à des emplois de qualité.

En Bolivie, la migration des jeunes vers les grandes villes menace l’avenir du secteur agricole, dont dépend une part importante de l’économie du pays.

SON IMPACT

1 300 femmes entrepreneures au Sénégal ont diversifié leurs produits et perfectionné leurs compétences en fabrication durable de savons.

65 femmes vivant en milieu rural au Sénégal ont appris de nouvelles compétences en agriculture biologique et en production d’énergie solaire, ce qui leur permet d’assurer la sécurité alimentaire de 1 500 personnes au sein de leur communauté.

200 jeunes agriculteurs en Bolivie ont acquis de nouvelles compétences en agriculture biologique dans des écoles écologiques et accru leur représentation au sein des organisations agricoles.

100 jeunes Togolais ont appris des techniques d’agriculture intégrée qui leur ont permis d’augmenter et de diversifier leur production.

100 jeunes sénégalais ont appris les techniques de production et de gestion d’une entreprise agricole et se sont installés en agriculture.

DROITS DES FEMMES ET DES FILLES

Carrefour International crée de nouvelles opportunités pour les femmes et les filles. Dans les pays les plus pauvres du monde et où il y a une grande disparité de revenus, ce sont les femmes et les filles qui sont les plus vulnérables. Les filles sont plus susceptibles que les garçons de se voir refuser l’accès à l’éducation et aux formations et doivent faire face à de nombreux obstacles pour entrer sur le marché du travail. Des pratiques traditionnelles discriminatoires contribuent également à la prévalence des abus sexuels et des cas de violence fondée sur le genre. Il est urgent d’agir, et c’est pourquoi nos programmes visent à prévenir la violence fondée sur le genre, à accroître l’accès des femmes et des filles au droit, en particulier pour les survivantes d’agressions, et à soutenir la participation des femmes et des filles au pouvoir dans les sphères économique, politique et sociale de leur communauté et de leur pays.

ENCOURAGER LE LEARDERSHIP DES FEMMES

Il est difficile pour les femmes d’accéder à des postes de pouvoir et d’y rester. Dans de nombreux pays dans lesquelles nous sommes présents, les obstacles freinant l’accès au pouvoir peuvent sembler insurmontables. L’attitude et la croyance selon lesquelles la femme ne serait pas l’égale de l’homme à la maison, au travail et au sein du gouvernement sont exacerbées par l’accès restreint des femmes à l’éducation et à de la formation et par des occasions moins fréquentes de mentorat permettant d’acquérir des compétences en leadership.

Carrefour International travaille de concert avec des partenaires locaux pour renforcer les capacités des femmes et des filles à devenir des leaders au sein de leur communauté, en tant que chefs d’entreprises, activistes et en participant au gouvernement.

POURQUOI CE PROGRAMME

Seulement 23 % des parlementaires en l’Afrique subsaharienne sont des femmes (2017)

Le Burkina Faso (13 %), le Ghana (11 %) et le Swaziland (6 %) arrivent en queue de classement des pays du monde en ce qui concerne la place des femmes au sein du pouvoir législatif

SON IMPACT

Le personnel et les volontaires d’organisations partenaires au Swaziland, au Ghana et en Tanzanie participent à un partenariat unique avec Carrefour International et le COADY International Institute, qui offre des programmes de formation en leadership international de trois semaines

400 jeunes Togolais ont développé leurs connaissances en gouvernance, paix et justice, égalité entre les sexes et en leadership.

Les volontaires de Carrefour International travaillent de concert avec les membres du TGNP Gender Leadership Institute en Tanzanie pour renforcer leurs capacités organisationnelles et opérationnelles.

Publicités
Cet article a été publié dans SOCIETE CIVILE. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s