L’histoire de ces femmes traumatisées par l’accouchement

bb

Il est 03 h 00. Mon oreiller est trempé de sueurs froides, mon corps est tendu et tremblant après que je me suis réveillé du même cauchemar qui me hante chaque nuit. Je sais que je suis en sécurité au lit – c’est un fait.

Ma vie n’est plus en danger, mais je ne peux m’empêcher de rejouer la scène terrifiante qui s’est répétée dans ma tête pendant que je dormais, alors je reste alerte, à l’écoute d’un éventuel bruit dans le noir.C’est l’un des symptômes du syndrome de stress post-traumatique (SSPT).

La grossesse, un traumatisme semblable à la guerre pour certaines femmesLe SSPT est un trouble anxieux causé par des événements très stressants, effrayants ou pénibles, qui sont souvent revécus par des flashbacks et des cauchemars.

Cette maladie, autrefois connue sous le nom de « choc d’obus », a pris de l’ampleur lorsque les hommes sont revenus des tranchées de la Première Guerre mondiale après avoir été témoins d’horreurs inimaginables.

Plus de 100 ans après que les canons de ce conflit se sont tus, le SSPT est toujours principalement associé à la guerre et largement ressenti par les hommes.

Lire la suite sur : BBC

Publicités
Cet article a été publié dans SOCIETE CIVILE. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s