Conclusions du Sommet People’s Global Action tenu à Marrakech les 8 et 9 Décembre

Photo-Marrakech_IndexL’Action mondiale des peuples (Peoples’ Global Action – PGA) constitue un espace autonome et important de dialogue, de débat, de points de divergence mais aussi et surtout de points de convergence. Les associations, les syndicats, les mouvements sociaux se sont réunis pendant deux jours pour s’engager de manière critique sur l’évaluation du processus du GFMD (Forum Global sur la  Migration et le Développement) dirigé par les gouvernements et faire pression sur les États pour qu’ils établissent des politiques de migration et de développement basées sur les droits humains et
sur le respect des conventions internationales.

Cette hétérogénéité et cette diversité de la société civile sont une vraie force et une véritable richesse pour défendre les droits des migrant.e.s et faire avancer le travail sur les migrations.

L’édition de la PGA 2018 qui s’est tenue les 8 et 9 décembre à Marrakech avait pris une tournure particulière cette année avec l’adoption du Pacte mondial sur les migrations dites « sûres, ordonnées et régulières », qui a donné lieu à beaucoup de débats entre les membres de la société civile du PGA avec, parfois même, des points de vue opposés.
Rappelons le contexte général dans lequel le Pacte a été discuté et adopté. Tout d’abord, une dizaine de pays ont catégoriquement dit non au Pacte, souvent alimentés par des mouvements populistes qui utilisent une rhétorique nationaliste et xénophobe. Ceux-ci voient dans ce Pacte une atteinte à leur souveraineté. Ces États sont hostiles à l’accueil des personnes migrantes et/ou réfugiées et considèrent que celles-ci constituent un risque pour la sécurité de leur pays, comme la Pologne, l’Italie, la Hongrie, l’Autriche, la Tchéquie, les États-Unis, l’Australie, Israël, etc. Enfin, ils voient dans ce Pacte une remise en cause de leur politique nationale hyper restrictive.

Publicités
Publié dans SOCIETE CIVILE | Laisser un commentaire

La Guinée célèbre la journée internationale des personnes handicapées

La journée internationale des personnes handicapées a été célébrée le lundi 03 décembre à la Bluezone de Kaloum sous le thème  »Autonomiser les personnes handicapés, assurer leur participation et garantir l’égalité des chances pour tous’’. Adoptée par la  Résolution 47/3 des Nations-Unies en octobre 1992, cette célébration est à sa 25ième édition.

Placé sous la présidence d’honneur du Premier Ministre Chef de Gouvernement, la cérémonie a connu la participation de plusieurs ONGs et associations des personnes handicapées telles que : le Réseau Ropacid, FEGUIPAH et le Handisport.

Dans sa déclaration, la Ministre de l’Action Sociale Mme Diaby Hadja Mariama SYLLA a indiqué:  »

Dans notre pays, la célébration de l’édition 2018, intervient dans un contexte favorable marqué par l’adoption et la promulgation d’une Loi portant spécifiquement sur le handicap. Première du genre, cette Loi vise à renforcer les droits universels et promouvoir les droits spécifiques dévolus aux personnes handicapées.

Soutenue par des textes d’application réalistes, bien intégrée par la société guinéenne dans son ensemble et bénéficiant d’un accompagnement financier solide, cette loi pourrait offrir de nombreux avantages certains aux personnes handicapées et à leurs familles. Nous pouvons notamment citer:

1. L’institutionnalisation d’une carte d’égalité de chances assortie de gratuité des soins médicaux dans les institutions médicales au niveau central et communautaire ;;

2. Le plaidoyer en faveur de l’élimination des diverses formes de barrières à l’intégration et à la participation à des personnes handicapées au processus de développement de la Nation ; Le soutien aux initiatives d’autonomisation des personnes handicapées . »

Madame Diaby Hadhja Mariama SYLLA a indiqué son Département inscrit au programme un ensemble d’activités contribuant toutes à matérialiser le thème international. Ces activités varient de la formation au plaidoyer en passant par l’équipement des structures faîtières et des Organisations de Protection des personnes handicapées.

Pour conclure, la Ministre de l’Action Sociale a soutenu que  »Le handicap n’est pas un choix. Il ne doit pas être un facteur d’exclusion. C’est donc un devoir impérieux pour nous tous de protéger, respecter et réaliser les droits des personnes handicapées. A ce titre, je voudrais relever l’immense appui apporté par le PNUD et le Haut-Commissariat des Nations-Unies aux Droits de l’Homme. Je salue également la participation active des structures faîtières nationales ainsi que la contribution des médias publics et privés. »

Des troupes artistiques composées de  personnes handicapées ont aussi manifesté leurs joies à travers les instruments artistiques accompagnés de danses traditionnelles africaines. Le couple Sekouba kandia, Sona Tata condé ont aussi manifestés leurs joies au nom des personnes handicapées.

A lire également https://afrique.tv5monde.com/information/guinee-la-reinsertion-des-personnes-handicapees

Un brève de Aboubacar TOURE

Pour l’ONG Femmes, Pouvoir et Développement-FEDEP

Publié dans Droits de l'homme, Nations Unies, Objectifs du Développement Durable | Tagué | Laisser un commentaire

Autonomisation des femmes: l’Ambassade de Chine appuie la formation des filles et femmes en broderie moderne et perlage

Activité Action sociale 01 août 2018-01.jpgConakry le 1er Aout 2018 – Le Premier Ministre Chef du Gouvernement a présidé ce mercredi le lancement officiel de la formation de 500 jeunes filles dont 300 dans les filières du crochet d’art, de la broderie, de la couture, du tissage des perles, et de 200 en informatique de base. Piloté par le Ministère de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’enfance, ce programme est soutenu par le Gouvernement de la République Populaire de Chine ; le Système des Nations Unies à travers l’UNFPA et le PNUD, ainsi que le Ministère des Télécommunications et de l’Economie Numérique.

Lire la suite

Publié dans SOCIETE CIVILE | Laisser un commentaire

Simone Veil, un portrait intime sur France 3

SIMONE VEIL, ALBUMS DE FAMILLECelle qui deviendra, en juillet, la cinquième Française à entrer au Panthéon, fut aussi une enfant agitée, une adolescente brisée par la déportation, une épouse aimante… Ses fils ont ouvert ses albums de famille, révélant des archives poignantes qui éclairent son parcours. A découvrir à 20h55 sur France 3, ce mercredi 27 juin.

Lorsqu’en juin 2017 le réalisateur Hugues Nancy pénètre pour la première fois dans l’appartement que Simone Veil occupa près d’un demi-siècle durant, 11 place Vauban à Paris, une surprise de taille l’attend : la totalité de ses albums photographiques sont étalés sur la grande table de la salle à manger. Ils ont été mis à sa disposition par Jean et Pierre-François Veil. Les enfants de la ministre de la Santé de Valéry Giscard d’Estaing ont d’abord été réticents à l’idée d’occuper une place centrale dans ce projet de Nancy de composer un grand portrait patrimonial de leur mère. « A l’époque, Simone Veil, 89 ans, gravement malade, était médicalisée. Et leur père, Antoine Veil, n’était plus là. Ils avaient le sentiment d’avoir à porter une histoire trop lourde pour eux, se souvient le réalisateur. Mais à partir du moment où Jean et Pierre-François m’ont dit oui, la confiance qu’ils m’ont accordée fut totale. »

Lire la suite

Publié dans SOCIETE CIVILE | Laisser un commentaire

Accord Post – Cotonou

Visions Solidaires

Déclaration de la société civile togolaise

Message à la Présidence togolaise du Groupe Central de Négociation des ACP

ACP-UE-Lomé session

Au terme de la 107ème session du conseil des ministres des pays du Groupe Afrique – Caraïbes – Pacifique (ACP), tenue à Lomé les 29 et 30 mai 2018, le Togo a été désigné pour assurer la présidence du Groupe Central de Négociation des ACP. Ce groupe a pour mandat de définir les modalités et de mener les négociations avec l’Union Européenne (UE) sur le futur accord ACP-UE devant remplacer l’Accord de Cotonou qui expire en 2020. Au moment où le Togo retrouve la place qui était la sienne auparavant, au plus fort des négociations qui ont vu l’adoption des quatre (4) Conventions de Lomé, la société civile togolaise, en phase avec ses homologues des pays ACP, désire interpeller les autorités togolaises sur les attentes citoyennes par rapport à ce nouvel…

Voir l’article original 736 mots de plus

Publié dans SOCIETE CIVILE | Laisser un commentaire

Communiqué de Presse: Le Manifeste 2018 du LIVE TW’8, « Les Femmes Africaines appellent à l’action lors de la première série régionale de dialogues virtuels sur le Développement Humain, l’Inclusion Numérique et l’Autonomisation des Femmes et Filles en Afrique »

Le Manifeste 2018 du LIVE TW’8, « Les Femmes Africaines appellent à l’action lors de la première série régionale de dialogues virtuels sur le Développement Humain, l’Inclusion Numérique et l’Autonomisation des Femmes et Filles en Afrique »

La première série régionale de dialogues virtuels, intitulée le LIVE TW’8 portant sur le thème «Développement humain, Inclusion Numérique et Autonomisation des Femmes», et organisée par la plateforme Inter’Actes-MadameDigital au mois de mars 2018, a ciblé 17 pays africains et généré des discussions de premier plan visant à élever les voix des individus, hommes et femmes, engagés à trouver des solutions pour une société plus équitable où les femmes et les filles peuvent atteindre leur plein potentiel en Afrique. Plus de 1,5 million d’utilisateurs en accès libre via la plateforme de médias sociaux, Twitter, y ont pris part, et ce en marge de la Journée Internationale de la femme 2018. Les pays représentés sont: l’Afrique du Sud, le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Cote d’Ivoire, la Gambie, le Ghana, la Guinée, le Mali, le Kenya, le Liberia, le Niger, le Nigéria, le Rwanda, le Sénégal, le Togo, et la participation spéciale de la Sierra Léone, ont été représentés par trente-six femmes africaines.

Lire la suite

Publié dans FEMME, Genre, Objectifs du Développement Durable | Laisser un commentaire