L’ONG Femmes, Pouvoir et Développement participe à une conférence en ligne du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Droits de l’homme (HCDH)

Le vendredi 29 Mai 2020, l’ONG Femmes, Pouvoir et Développement (FEDEP) a pris part à la téléconférence de renforcement des capacités des Femmes défenseures des droits de l’homme. Le thème portait sur  »Droits de l’homme et riposte au COVID-19″.

Organisée par le Haut Commissariat des Nations Unies en Guinée (HCDH), la session avait pour objectif de renforcer les capacités de surveillance et de reporting sur la situation des droits de l’homme pendant la pandémie du COVID-19.

L’implication des Femmes Défenseures dans le processus, permettra de faire le monitoring des Droits de l’homme dans l’ensemble des actions de prévention et de riposte au COVID-19.

A noter que la Présidente de l’ONG Femmes, Pouvoir et Développement (FEDEP), Fatoumata Chérif est membre du Réseau des Femmes Défenseures des Droits de l’Homme mis en place par le HCDH.

En 2019, elle a été également choisie pour la campagne mondiale du HDCH à l’occasion du Mois de la Femme dénommée  »I STAND FOR HER » .

Publié dans SOCIETE CIVILE | Laisser un commentaire

17 juin: Célébration de la journée mondiale de lutte contre la Désertification

Au titre de la résolution A/RES/49/115 de l’Assemblée générale des Nations Unies, nous avons le plaisir de vous inviter à participer à la promotion de la Journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse. L’événement aura lieu le 17 juin, autour du thème « Aliments. Fourrage. Fibres. »  

Alors que nous unissons nos forces pour riposter à la pandémie de COVID-19 qui sévit actuellement, la Journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse est l’occasion de se rassembler, de mettre en lumière la viabilité des solutions axées sur la nature pour sauver des vies, de préserver les moyens de subsistance, de créer des emplois verts, de renforcer la résilience des communautés ainsi que de maintenir la fourniture durable de services écosystémiques. Enfin, cet événement nous permettra d’assurer un relèvement sur des bases plus solides et plus efficaces à mesure que la pandémie s’atténue.  

Cette année, la Journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse vise à attirer l’attention du monde entier sur la dépendance des êtres humains aux terres pour assurer leur santé et leur bien-être. La dégradation des terres a une incidence sur la vie de près de la moitié de la population mondiale. Alors que celle-ci continue de croître, les besoins en terres destinées à la production d’aliments, de fourrage pour les animaux et de fibres pour la fabrication de vêtements ne cessent également d’augmenter. À ce jour, 70 % des terres mondiales ont été détournées de leur état naturel. Ce qui engendre une pression excessive sur la santé et la productivité des ressources terrestres loin d’être inépuisables.

Des informations complémentaires sont disponibles sur notre site Internet (voir https://bit.ly/3fRjTpi and https://trello.com/b/M5QwgJkd/2020-desertification-and-drought-day). Nous serions ravis que vous nous fassiez part de vos expériences sur la célébration de la Journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse dans votre pays (celles-ci peuvent être envoyées á DDD2020@unccd.int et cso@unccd.int)

UNCCD

Publié dans SOCIETE CIVILE | Laisser un commentaire

5 juin: Journée mondiale de l’Environnement. La BAD organise un webinaire sur l’impact de la COVID sur la Biodiversité

Protéger la planète pour construire un meilleur monde post-Covid-19

Le monde entier célèbre aujourd’hui 5 juin, la Journée mondiale de l’environnement comme c’est le cas depuis 1974. Cette année encore, la Côte d’ivoire organise la quinzaine de l’environnement pour marquer l’événement.

Placée sous le thème de la biodiversité, la Journée mondiale de l’environnement 2020 met l’accent sur la nécessité de restaurer la nature pour inverser la tendance en matière de perte de biodiversité et maintenir des écosystèmes sains et productifs, essentiels au développement durable et au bien-être humain.

En raison de l’urgence sanitaire mondiale causée par la maladie à Covid-19 et compte tenu des restrictions sur les mouvements de personnes et les rassemblements, la commémoration de cette journée se fait spécialement dans l’espace virtuel.

Un webinaire a rassembé d’éminents spécialistes de divers horizons géographiques autour du thème : « Investir sur la biodiversité de l’Afrique pour un avenir résilient et durable ». Plus de 1000 personnes ont participé à cette rencontre virtuelle. Ce webinaire a permis de discuter des impacts du Covid-19 sur la biodiversité et notamment la manière dont la perte de biodiversité et le commerce des espèces sauvages rendent les pandémies plus probables. Ce webinaire a offert une occasion de faire valoir les priorités de l’Afrique en matière de protection de la biodiversité dans le contexte du cadre mondial de la biodiversité pour l’après-2020. Un plaidoyer a été lancé pour l’amélioration du financement dédié à la gestion durable et à la conservation de la biodiversité en Afrique.

Lire la suite
Publié dans SOCIETE CIVILE | Laisser un commentaire

Guinée/Viol de mineure: Une fille de deux ans se fait violer par un inconnu

L’acte s’est produit à Yimbayah dans la commune de Matoto, la fille est âgée seulement de deux ans. Son présumé violeur est un voisin qui a l’habitude de jouer avec elle, indique sa mère au micro d’un confrère qui s’est rendu sitôt  sur place. Selon la mère de la victime, l’auteur aurait profité de son absence pour passer à l’acte.

« Il a pris ma fille avec le petit avec qui elle a l’habitude de jouer, il a fait rentrer  ma famille dans sa chambre et laisser le petit au salon. Quand ma sœur s’est rendue compte de l’absence de ma famille, elle a crié son nom. Quand elle est revenue, ma sœur est rentrée dans la maison, elle a vu ma fille arrêtée au chevet du lit, elle a prononcé le nom du gars qui l’a violée. Elle avait sa culotte aux chevilles, elle pleurait et elle transpirait », témoigne la mère de la victime, avant de poursuivre.  

« Quand je suis revenue du marché, on me l’a dit, et le soir ma fille se plaignait toujours de la douleur, on l’a envoyée à l’hôpital de la proximité où on l’a regardée, on dit qu’elle a été touchée ».

Le présumé violeur serait un militaire. Victime de menace par cet agent, la mère de l’enfant souhaite que justice soit rendue.


« C’est un béret rouge, depuis qu’il a su l’acte, il nous menace. Il dit que tout ça va finir. Quand il porte sa tenue, il vient devant nous, il dit ‘’vous n’avez rien vu d’abord, moi je suis militaire vous ne pouvez rien contre moi’’. Donc je veux que justice soit rendue », insiste Fatoumata Diaraye Diallo.

La dame et sa famille risquent de se faire expulser de sa concession à cause de sa plainte contre la personne qu’elle accuse d’être l’auteur du viol de sa fille. Toutefois, elle ne compte pas lâcher prise.

« J’ai dit que je ne pardonne pas. Je suis partie porter plainte à la gendarmerie de Bellevue. Actuellement je suis sous le choc. Quand je viens, je trouve les voisins en train de nous insulter, nous traiter de mauvaises personnes », regrette la dame. En attendant, les enquêtes sont en cours pour retrouver le présumer violeur.  

Il faut rappeler que dans un rapport publié en 2019 par l’Office de Protection du Genre, de l’Enfance et des Mœurs (OPROGEM), un service qui relève du département des affaires sociales, de la promotion féminine et de l’enfance : « Plus de 300 cas de violences sexuelles ont été enregistrés de janvier à septembre 2019, soit sensiblement (3) trois filles violées par jour, et 90% des victimes ont largement moins de 18 ans. Dans bien des cas, les mises en cause ont généralement des liens de parenté avec les victimes », conclut le rapport.

A lire sur notre site partenaire earthguinea.org

Publié dans SOCIETE CIVILE | Tagué , , | Laisser un commentaire

Mois de l’enfant: Déclaration de la Ministre de l’Action sociale

DÉCLARATION DE MADAME LA MINISTRE DE L’ACTION SOCIALE, DE LA PROMOTION FÉMININE ET DE L’ENFANCE A L’OCCASION DU MOIS DE L’ENFANT GUINÉEN 2020

Conakry, le 31 mai 2020 –

–      Chers Compatriotes ; 

–      Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs ;

–      Chers Enfants de Guinée ;

Comme consacré depuis plus de deux décennies, notre pays célébrera, à partir de demain 1er juin, le « Mois de l’Enfant Guinéen 2020 ».

La consécration par le Gouvernement des 30 jours du mois de juin de chaque année aux moins de 18 ans est vécue par les communautés et les pouvoirs publics comme un moment d’intenses plaidoyers, de mobilisations sociales mais aussi d’évaluation des acquis en matière de promotion et de protection des droits et du bien-être de l’enfant en Guinée.

Chers Compatriotes ;

Chers Enfants de Guinée ;

Au regard du contexte spécial lié à la pandémie de la COVID-19, le Mois de l’Enfant Guinéen de l’année en cours sera célébré sous le signe de la promotion des gestes barrières, la protection des personnes à risque ou victimes des inégalités et de violences, la solidarité avec les personnes affectées par la maladie.

Lire la suite
Publié dans ENFANCE | Laisser un commentaire

Journée internationale de la Jeune fille: Déclaration de la Ministre de l’Action Sociale

Mariama-Sylla-Ministre-de-l-Action-Sociale-de-la-Promotion-Feminine-et-de-l-Enfance0DÉCLARATION DE LA MINISTRE DE L’ACTION SOCIALE, DE LA PROMOTION FÉMININE ET DE L’ENFANCE À L’OCCASION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA JEUNE FILLE.

Conakry, le 10 Octobre 2019 –

Citoyennes  et Citoyens ;
Chers Compatriotes ;

Le Vendredi 11 octobre 2019, la Communauté Internationale célébrera le 8ème Anniversaire de l’adoption par l’Assemblée Générale des Nations Unies, de la Résolution 66/170 consacrant la Journée Internationale de la Jeune Fille.

Cette célébration sera organisée autour du thème « Les Filles: Une force libre et Inarrêtable! ». Cet évènement vécu à travers le monde entier depuis 2012 offre l’opportunité d’attirer l’attention des décideurs à tous les niveaux sur la nécessité de conforter la situation des filles.

Lire la suite

Publié dans SOCIETE CIVILE | Laisser un commentaire