Kissidougou : un mariage précoce empêché!

toure.jpgOrpheline de mère, âgée de 13 ans et élève en 6e année franco-arabe, S.M devait être mariée et envoyée dans un village. Mais grâce au combat de l’Ong « Les Jeunes Filles Leaders de Kissidougou », regroupant des jeunes filles dont l’âge varie entre 12 et 17 ans, ce mariage précoce a été évité de justesse.

L’acte s’est déroulé dans le quartier de Madina situé dans la commune urbaine de Kissidougou. Bintou Kourouma, élève de la 11e année Sciences Sociales, est la chargée de l’information au sein de cette l’ONG.

Pour s’enquérir davantage de la situation de cette petite fille, la rédaction locale de Guineenews l’a rencontrée. Voici son témoignage : « on avait entendu parler qu’une fille du nom de S.M, âgée de 13 ans qui devrait être donnée en mariage par son oncle au quartier Madina. Dès l’instant, Mme Catherine, présidente de l’ONG m’a demandée de partir et de faire tout pour empêcher la tenue de ce mariage. Dès notre arrivée, on a rencontré le chef du quartier qui nous a directement conduites à la famille. Quand nous sommes arrivées, on a échangé avec les membres de la famille ainsi que la fille. Enfin de compte, on a pu convaincre beaucoup de membres de sa famille. Et le mariage a été annulé ».

Lire la suite

Publicités
Publié dans SOCIETE CIVILE | Laisser un commentaire

Lancement de la 3ième semaine nationale de la citoyenneté SENACIP

Le lancement de la semaine Nationale de citoyenneté (SENACIP) a eu lieu dans la salle de conférence de l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry ce lundi 17 Décembre 2018. Cette troisième édition  coïncide au 60ième anniversaire de l’Indépendance de la Guinée,  c’est pourquoi le choix du thème a porté sur ‘’60 ans d’indépendance, une obligation de mémoire citoyenne’’.

Placée sous la Présidence de Son Excellence Monsieur le Président  de la République Pr Alpha Condé, cette édition  a connu la participation  de plusieurs Hauts cadres de l’Administration,  les Représentants des Institutions Républicaines et Internationales, les organisations  de la Société Civile ainsi que les Compagnons de l’Indépendance.  Participant du lancement de la journée de la citoyenneté :                                                                                                                                                                                 Pour marquer l’ouverture de la cérémonie, une prestation des troupes théâtrales a été faite sur l’instauration de la paix en Guinée. Dès après,  le Ministre de la citoyenneté et de l’unité nationale Mamadou Taran DIALLO, récemment nommé par décret Mamadou Taran Diallo, a dans son discours, rappelé la génèse de la SENACIP instituée  du 1er au 7 Novembre de chaque année. Comme les deux précédentes éditions, cette année sera marquée par des  journées de conférence citoyenne, des journées de tables rondes, une journée uniquement consacrée à l’assainissement, la sensibilisation sur la citoyenneté et l’instauration de la paix et la quiétude  à l’endroit des citoyens dans tout le pays.

La SENACIP 2018 a pour objectifs de:

1- Contribuer à la consolidation de la démocratie , de l’Etat de droit et de la culture et de la paix ;

2-Promouvoir une citoyenneté responsable pour forger la culture du civisme et de tolérance chez nos compatriotes et renforcer un autre idéal nationale ;

3-Sensibiliser la population sur les valeurs cardinales du savoir vivre ensemble, du respect réciproque, du respect de loi des institutions et des droit et libertés des citoyens ;

4-Renforcer la prise de conscience de chacun sur l’importance stratégique de la citoyenneté et de la paix pour la construction d’une nation démocratique, le développement socio-économique de la Guinée dans un environnement de paix sociale.

En s’adressant au Président de la République, le Ministre Taran a indiqué:  » Cette semaine que vous avez voulu a été institué dans notre pays par la loi L2016/038 du 28 janvier 2016. Pour l’émergence de cette citoyenneté recherché, il nous faut de la volonté, du courage, mais aussi de l’innovation afin qu’elle contribue à faire naître des citoyens capables de porter le processus de construction de notre nation. »

Poursuivant son allocution, l’ancien acteur de la Société civile a noté  »Dans cette quête d’une nation inclusive, chacun doit jouer sa partition, les gouvernants doivent donner des signes devant suscité chez les citoyens, le sentiment d’appartenir à cette nation. Les citoyens doivent exprimer avec la même ardeur leurs attachements, la consolidation de la paix que celle qu’ils expriment lorsqu’il s’agit de réclamer des droits fictifs par ailleurs, la construction de notre démocratie dépendra de celle d’une citoyenneté responsable.  »

Pour terminer, il a invité chaque guinéen à s’impliquer dans la réussite de cette édition:  »A cette solennelle occasion  de lancement de la 3e édition de la semaine, je voudrais exhorter chaque Guinéenne à méditer dans la sincérité de son âme et de la solitude de sa conscience sur sa participation effective conséquente à la  construction de notre nation, une nation unie, fraternelle, solidaire et prospère.  »    

Prenant la parole au nom du Gouverneur de la ville de Conakry, Monsieur Moundjouer CHERIF, Directeur de Cabinet a quant à lui signifier toute sa joie de céléber cette semaine désormais une tradition en République de Guinée depuis l’avènement à la magistrature suprême de notre pays du Professeur Alpha Condé Chef de l’Etat Président de la République de Guinée. C’est ainsi qu’il a souligné que  » cette semaine tire sa pertinence dans la justification évidente décliner dans les thèmes de référence de la présente organisation  dont l’objectif essentielle est de contribuer à développer les attitudes citoyennes pour susciter des comportements du vivre ensemble dans le contexte de célébration des ‘’60 ans d’indépendance de la Guinée. ‘

Tout a réitérant l’adhésion du Gouvernorat de la Ville de Conakry aux orientations de la semaine y compris aux thèmes qui la consacre à savoir : 60 ans d’indépendance, une obligation de mémoire citoyenne , M. Moundjour Chérif a affirmé que les maires et chefs de quartiers des cinq (5) communes de Conakry et autres responsables locaux présents dans la salle, seront interpelés pour une implication effective pour la réussite de la SENACIP.   »il s’agira d’user de nos attributions individuelles et collectives au plan local pour gagner le combat citoyen dans nos juridiction respectives à travers l’opérationnalisation d’actions suivantes: sensibiliser les populations pour une souveraineté assumée, les sensibiliser sur les faits marquants de l’indépendance recouvrée et les informer sur les symboles et valeurs de la nation, leur rappeler les souvenirs glorieux des combattants de l’indépendance, susciter en eux des réflexions sur les responsabilités du citoyen dans la construction de la nation, les faire participer à la protection de l’environnement et l’amélioration de cadre de vie. »

Pour terminer, le Directeur de Cabinet a déclaré que la citoyenneté est un fermant pour l’unité nationale, face aux enjeux de la réconciliation nationale.

Tout en paraphrasant Son Excellence Monsieur le Président de la République qui déclare que: la Guinée est comparable à un véhicule à quatre (4) roues, l’absence d’une des roues entraine véritablement l’immobilisme du véhicule, le Représentant du Gouverneur a exhorté tous les administrateurs territoriaux à s’aligner sur cette vision  » Voilà une illustration forte pour l’unité des Guinéennes et Guinéens que nous,  administrations locales et autres responsables locaux nous devons saisir à tous les coûts y compris à l’occasion de la présente semaine de citoyenneté dans notre pays.  »

 

Aboubacar TOURE

Pour l’ONG FEDEP

 

 

Publié dans Droits de l'homme | Tagué , , | Laisser un commentaire

Conclusions du Sommet People’s Global Action tenu à Marrakech les 8 et 9 Décembre

Photo-Marrakech_IndexL’Action mondiale des peuples (Peoples’ Global Action – PGA) constitue un espace autonome et important de dialogue, de débat, de points de divergence mais aussi et surtout de points de convergence. Les associations, les syndicats, les mouvements sociaux se sont réunis pendant deux jours pour s’engager de manière critique sur l’évaluation du processus du GFMD (Forum Global sur la  Migration et le Développement) dirigé par les gouvernements et faire pression sur les États pour qu’ils établissent des politiques de migration et de développement basées sur les droits humains et
sur le respect des conventions internationales.

Cette hétérogénéité et cette diversité de la société civile sont une vraie force et une véritable richesse pour défendre les droits des migrant.e.s et faire avancer le travail sur les migrations.

L’édition de la PGA 2018 qui s’est tenue les 8 et 9 décembre à Marrakech avait pris une tournure particulière cette année avec l’adoption du Pacte mondial sur les migrations dites « sûres, ordonnées et régulières », qui a donné lieu à beaucoup de débats entre les membres de la société civile du PGA avec, parfois même, des points de vue opposés.
Rappelons le contexte général dans lequel le Pacte a été discuté et adopté. Tout d’abord, une dizaine de pays ont catégoriquement dit non au Pacte, souvent alimentés par des mouvements populistes qui utilisent une rhétorique nationaliste et xénophobe. Ceux-ci voient dans ce Pacte une atteinte à leur souveraineté. Ces États sont hostiles à l’accueil des personnes migrantes et/ou réfugiées et considèrent que celles-ci constituent un risque pour la sécurité de leur pays, comme la Pologne, l’Italie, la Hongrie, l’Autriche, la Tchéquie, les États-Unis, l’Australie, Israël, etc. Enfin, ils voient dans ce Pacte une remise en cause de leur politique nationale hyper restrictive.

Publié dans SOCIETE CIVILE | Laisser un commentaire

La Guinée célèbre la journée internationale des personnes handicapées

La journée internationale des personnes handicapées a été célébrée le lundi 03 décembre à la Bluezone de Kaloum sous le thème  »Autonomiser les personnes handicapés, assurer leur participation et garantir l’égalité des chances pour tous’’. Adoptée par la  Résolution 47/3 des Nations-Unies en octobre 1992, cette célébration est à sa 25ième édition.

Placé sous la présidence d’honneur du Premier Ministre Chef de Gouvernement, la cérémonie a connu la participation de plusieurs ONGs et associations des personnes handicapées telles que : le Réseau Ropacid, FEGUIPAH et le Handisport.

Dans sa déclaration, la Ministre de l’Action Sociale Mme Diaby Hadja Mariama SYLLA a indiqué:  »

Dans notre pays, la célébration de l’édition 2018, intervient dans un contexte favorable marqué par l’adoption et la promulgation d’une Loi portant spécifiquement sur le handicap. Première du genre, cette Loi vise à renforcer les droits universels et promouvoir les droits spécifiques dévolus aux personnes handicapées.

Soutenue par des textes d’application réalistes, bien intégrée par la société guinéenne dans son ensemble et bénéficiant d’un accompagnement financier solide, cette loi pourrait offrir de nombreux avantages certains aux personnes handicapées et à leurs familles. Nous pouvons notamment citer:

1. L’institutionnalisation d’une carte d’égalité de chances assortie de gratuité des soins médicaux dans les institutions médicales au niveau central et communautaire ;;

2. Le plaidoyer en faveur de l’élimination des diverses formes de barrières à l’intégration et à la participation à des personnes handicapées au processus de développement de la Nation ; Le soutien aux initiatives d’autonomisation des personnes handicapées . »

Madame Diaby Hadhja Mariama SYLLA a indiqué son Département inscrit au programme un ensemble d’activités contribuant toutes à matérialiser le thème international. Ces activités varient de la formation au plaidoyer en passant par l’équipement des structures faîtières et des Organisations de Protection des personnes handicapées.

Pour conclure, la Ministre de l’Action Sociale a soutenu que  »Le handicap n’est pas un choix. Il ne doit pas être un facteur d’exclusion. C’est donc un devoir impérieux pour nous tous de protéger, respecter et réaliser les droits des personnes handicapées. A ce titre, je voudrais relever l’immense appui apporté par le PNUD et le Haut-Commissariat des Nations-Unies aux Droits de l’Homme. Je salue également la participation active des structures faîtières nationales ainsi que la contribution des médias publics et privés. »

Des troupes artistiques composées de  personnes handicapées ont aussi manifesté leurs joies à travers les instruments artistiques accompagnés de danses traditionnelles africaines. Le couple Sekouba kandia, Sona Tata condé ont aussi manifestés leurs joies au nom des personnes handicapées.

A lire également https://afrique.tv5monde.com/information/guinee-la-reinsertion-des-personnes-handicapees

Un brève de Aboubacar TOURE

Pour l’ONG Femmes, Pouvoir et Développement-FEDEP

Publié dans Droits de l'homme, Nations Unies, Objectifs du Développement Durable | Tagué | Laisser un commentaire

Autonomisation des femmes: l’Ambassade de Chine appuie la formation des filles et femmes en broderie moderne et perlage

Activité Action sociale 01 août 2018-01.jpgConakry le 1er Aout 2018 – Le Premier Ministre Chef du Gouvernement a présidé ce mercredi le lancement officiel de la formation de 500 jeunes filles dont 300 dans les filières du crochet d’art, de la broderie, de la couture, du tissage des perles, et de 200 en informatique de base. Piloté par le Ministère de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’enfance, ce programme est soutenu par le Gouvernement de la République Populaire de Chine ; le Système des Nations Unies à travers l’UNFPA et le PNUD, ainsi que le Ministère des Télécommunications et de l’Economie Numérique.

Lire la suite

Publié dans SOCIETE CIVILE | Laisser un commentaire

Simone Veil, un portrait intime sur France 3

SIMONE VEIL, ALBUMS DE FAMILLECelle qui deviendra, en juillet, la cinquième Française à entrer au Panthéon, fut aussi une enfant agitée, une adolescente brisée par la déportation, une épouse aimante… Ses fils ont ouvert ses albums de famille, révélant des archives poignantes qui éclairent son parcours. A découvrir à 20h55 sur France 3, ce mercredi 27 juin.

Lorsqu’en juin 2017 le réalisateur Hugues Nancy pénètre pour la première fois dans l’appartement que Simone Veil occupa près d’un demi-siècle durant, 11 place Vauban à Paris, une surprise de taille l’attend : la totalité de ses albums photographiques sont étalés sur la grande table de la salle à manger. Ils ont été mis à sa disposition par Jean et Pierre-François Veil. Les enfants de la ministre de la Santé de Valéry Giscard d’Estaing ont d’abord été réticents à l’idée d’occuper une place centrale dans ce projet de Nancy de composer un grand portrait patrimonial de leur mère. « A l’époque, Simone Veil, 89 ans, gravement malade, était médicalisée. Et leur père, Antoine Veil, n’était plus là. Ils avaient le sentiment d’avoir à porter une histoire trop lourde pour eux, se souvient le réalisateur. Mais à partir du moment où Jean et Pierre-François m’ont dit oui, la confiance qu’ils m’ont accordée fut totale. »

Lire la suite

Publié dans SOCIETE CIVILE | Laisser un commentaire